Réduire les inégalités d’accès à la pratique d’activité physique et sportive sur les territoires

Réduire les inégalités d’accès à la pratique d’activité physique et sportive sur les territoires

5 février 2019 Recherche décision politique et action de terrain 0


SEMINAIRE REGIONAL

Cette rencontre organisée le 14 mai 2019 à Rennes a réuni une centaine de personnes désireuses de mutualiser leurs réflexions et pratiques en faveur de l’activité physique pour tou.te.s : élus, techniciens, associations sportives, acteurs de santé, chercheurs, usagers.


Arrêt sur images

Les bénéfices sanitaires et sociaux à la pratique d’une activité physique régulière

Professeur François CARRE, service de la médecine du sport, CHU de Rennes


La promotion d’un mode de vie physiquement actif sur les territoires : une nécessaire stratégie intersectorielle coordonnée. Convergence d’un enjeu de santé publique avec les enjeux des territoires

Christine FERRON, déléguée générale de la FNES, vice-présidente de la SFSP


Les orientations de la Stratégie Nationale Sport Santé

Sophie CHA, médecin conseiller à la Direction Régionale de la Jeunesse, des sports et de la Cohésion Sociale de Bretagne


Les orientations 2019 du Plan régional sport santé bien être

Hélène KURZ, chargée de mission à la Direction de la santé publique, ARS Bretagne


« Bouge ta santé » à Clichy-sous-Bois : une approche intersectorielle de l’activité physique des jeunes

Valérie DONIO, directrice adjointe du Pôle Santé Publique de CEMKA et consultante Evaluation Grégory CZAPLICKI, responsable de projets à la Direction prospective innovation, Groupe VYV


« Bougez sur Ordonnance » et « Bougez à la Roche aux Fées Communauté » : la politique sportive volontariste du territoire en faveur de la santé des habitants

Sophie CHA, médecin conseiller à la Direction Régionale de la Jeunesse, des sports et de la Cohésion Sociale de Bretagne


Promouvoir l’activité physique en accès libre en valorisant son patrimoine : les boucles urbaines de Brest Métropole

Charlène SPARFEL, chargée de projets et correspondante sportive associative, Brest Métropole / Ville de Brest


Propositions de jeunes âgé.e.s de 18 à 25 ans pour favoriser la pratique d’activité physique de leurs pairs – enquête qualitative régionale

Roselyne JOANNY, chargée de projets à l’IREPS Bretagne


Rappel de l’objet du séminaire

Alors que les bienfaits d’une pratique régulière d’une activité physique et sportive ne font plus débat, un français sur 2 déclare ne pratiquer aucune activité sportive aujourd’hui et les courbes de sédentarité et de surpoids ne fléchissent pas. De nombreux freins à la pratique persistent en effet : déficit d’offre et d’accompagnement adaptés et accessibles au plus grand nombre, insuffisance de prise en compte des évolutions sociétales, inadaptation voire inaccessibilité des équipements sportifs, environnement de vie peu propice aux déplacements actifs, à la pratique libre, etc.

     Pourtant, dans les territoires, une pluralité d’acteurs, de secteurs différents se mobilise pour relever ce défi majeur qu’est l’accès de toutes et tous aux bienfaits d’une activité physique et /ou sportive régulière. La lutte contre la sédentarité se retrouve en effet au carrefour de différentes politiques locales (politiques sportives, politiques sociales et de santé, aménagement du territoire, etc.).

     Aussi, sous l’impulsion d’élus et d’acteurs locaux, de multiples initiatives voient le jour car, au-delà de l’enjeu sanitaire, celles-ci permettent également de répondre à d’autres priorités locales : la qualité de vie et la cohésion sociale sur le territoire, l’attractivité voire l’identité de ce dernier, son développement économique et durable par la promotion de modes de déplacements actifs, etc.

    Aussi ce séminaire s’est donné comme premier objectif de valoriser l’engagement de ces multiples acteurs, et d’illustrer, au moyen de retours d’expériences, les différentes stratégies locales mises en œuvre en faveur de la lutte contre la sédentarité.

     Experts et chercheurs ont été invités à témoigner de la plus-value de combiner des approches territoriales transversales et intersectorielles, ces dernières permettant à la fois la prise en compte des populations, de leurs spécificités et leurs environnements de vie.

Quelques questions clés qui ont guidé les échanges dans le cadre des ateliers :

  • Comment travailler en intersectorialité et définir une stratégie locale multifactorielle pour promouvoir l’activité physique et sportive, avec quels outils, quelle démarche ? Quel appui de la recherche ?
  • Quelle place donner à la population dans la promotion de l’activité physique accessible à tous ?
  • Comment les dirigeants de clubs sportifs peuvent-ils soutenir la démarche interne d’une offre accessible à tous et renouvelée ?
  • Quelles compétences professionnelles les éducateurs sportifs doivent-ils développer, pour adapter leurs pratiques au plus grand nombre et devenir des promoteurs de santé ?

Coordination pour le Pôle : Roselyne JOANNY / recherche-action@promotionsantebretagne.fr